icarte-retour

LE CIRQUE PHILOSOPHIQUE

À propos du Cirque Philosophique

Son histoire

Ses Sculptures suspendues

Ses Sculptures réversibles

Ses Sculptures nocturnes

Ses Sculptures murales

Son origine

Ses coffrets

le Cirque Philosophique dans l’espace public

L’origine du Cirque Philosophique

En 1991, une première série de sculptures suspendues a fourni la matière du petit livre Sculptures suspendues, publié aux éditions Tierces. Un fil déjà y relie des personnages. ll n’est pas toujours continu, et ces acrobates ne sont pas encore reliés par le fil invisible d’une histoire oubliée. Mais l’idée d’une grammaire des relations y est déjà esquissée.

Extraits de la  « Règle des sculptures suspendues »:

Chacun est simultanément noué et nouant.

(…)

Le présent de chaque personnage exclut celui des autres. Un fil les relie.

(…)

L’ensemble des réels des autres forme l’espace des possibles de chacun.

(…)

La sculpture suspendue est un instrument (à cordes). L’espace compris entre le filin et la structure en forme la caisse de résonance. Son fluide vibrant: le temps.

(…)

Quelle formule exprimera le rapport existant entre des personnages, la distance qui les sépare, et l’espace que circonscrit le fil qui les relie?

(…)

La règle détermine un jeu. Et pourtant, chaque jeu détermine une nouvelle règle..

 

le chat somnambule-nb

Le chat somnambule

h= 60cm; bronze et métaux cuivreux; 1988

chat somnambule detail

Le chat somnambule (détail)

 

le visiteur inconnu

Le visiteur

H= 70cm; bronze et métaux cuivreux; 1989

 

balancoire

La balançoire

h= 70cm; bronze et métaux cuivreux; 1989

 

soeurs jumelles detail

Les soeurs jumelles (détail)

h=60cm; bronze et métaux cuivreux; 1989

 

Textes Christophe Loyer, photographies Quentin Bertoux, éditions Tierces 1991

 

Retour en haut de la page

icarte-retour